Comment ça marche ?

Portage salarial


Le portage salarial est une solution innovante qui flexibilise le marché du travail.

Qu’est-ce que c’est?

Le portage salarial est un cadre légal de travail au sein duquel une personne (le contractant) peut être employée par une structure lui permettant de cotiser aux assurances sociales tout en négociant les mandats de son choix de façon indépendante. Ce cadre permet à une société de recourir aux services d’un consultant rapidement, sans devoir l’embaucher ou s’occuper des contraintes administratives et légales inhérentes au recrutement d’un employé traditionnel.

Comment ça marche ?


Le portage salarial est une relation entre 3 parties :

  • Relation entre le consultant et Swiss Labour Contractors

Le consultant devient un « contractant employé » avec un contrat de travail et tous les avantages liés au statut d’employé. Ses prestations sont facturées à la société contractante par Swiss Labour Contractors qui les verse au consultant sous forme de salaire.

  • Relation entre le consultant et la société contractante

Le consultant est responsable du travail qu’il s’engage à fournir à la société contractante. De même, il est chargé de trouver ses clients et de négocier ses tarifs avec eux.
Selon ses besoins, la société contractante bénéficie des services d’un consultant qu’elle choisit.

  • Relation entre la société contractante et Swiss Labour Contractors

Swiss Labour Contractors et la société contractante sont liées par un contrat de prestations de services. Ce contrat stipule que Swiss Labour Contractors mandate le consultant auprès d’elle pour effectuer une mission spécifique, la durée de cette mission et le tarif auquel sera payé le consultant. Swiss Labour Contractors facture les prestations du consultant à la société contractante et se charge de verser le salaire du consultant.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les régulations du portage salarial en Suisse, nous vous invitons à consulter la Convention Collective de Travail – Location de services (publiée le 12 décembre 2018) :