Nous avons le plaisir d’interviewer Lisa Parenti, CEO et fondatrice de Parenti Design, l’agence à l’origine du nom et de l’identité visuelle de The Business Harbour. Lisa partage son expérience du portage salarial dans le cadre de son entreprise, et comment elle a pu la développer en travaillant avec des freelancers dans une approche gagnant-gagnant et de flexibilité au travail

Comment avez-vous fondé Parenti Design ?

Après avoir travaillé pour l’UIT dans le domaine des communications et m’être acclimatée à Genève, j’ai commencé par rejoindre des agences locales suisses. Puis, ce qui a vraiment propulsé ma carrière, c’est une année fantastique passée à New York. J’y ai appris la vision anglophone du marketing et de la communication.

Quand je suis finalement revenue à Genève, j’étais l’une des rares personnes à avoir un bureau à domicile, un ordinateur, un téléphone portable et, du jamais vu à l’époque, un scanner ! J’ai fondé Parenti Design en 1995 – je savais que je voulais travailler à mon compte ! Avec les commandes de clients prestigieux tels que l’Université de Genève et le Centre d’art contemporain, j’avais besoin de plus de ressources et j’ai ouvert un bureau à Carouge. Nous étions alors 5 personnes à servir des clients tels que les Transports Publics Genevois (TPG), le Journal de Genève, des banques et institutions financières, des musées et des entreprises privées. Puis, le désastre : la bulle Internet a éclaté, le 11 septembre est arrivé et la bourse s’est effondrée. Nous avons perdu la plupart de nos clients ; j’ai dû réduire l’équipe et repenser ma stratégie commerciale. Cela a été un long chemin, un travail difficile, mais nous sommes revenus plus grands et plus forts, et comptons aujourd’hui une dizaine d’employés. L’agence a remporté de nombreux prix, dont les plus récents : 5 prix WOLDA (Worldwide Logo Design Award) 2021 ; Le Meilleur de la Pub 2020 ; Les Challenges de la journée du transport public, Paris 2019.

Comment le travail a-t-il évolué et vivons-nous déjà dans un nouveau paradigme ?

Dans mon secteur, la technologie est le moteur de l’évolution. Nous sommes passés du recrutement de purs designers à celui de « digital natives » avec des compétences multiples. Auparavant, nous travaillions presque exclusivement dans le domaine de l’impression, mais aujourd’hui nous travaillons également dans le digital, avec des campagnes vidéo sur les médias sociaux. Une autre évolution importante et positive est la place d’une approche collaborative afin d’apporter de meilleurs résultats à nos clients.

La pandémie nous a permis de repenser nos méthodes de travail et nous avons adopté un modèle plus flexible et hybride. Aujourd’hui, tous les employés travaillent à 80 % et ont la possibilité d’un jour par semaine depuis leur domicile, ce qui nous permet à tous de « respirer l’air de l’agence » régulièrement. Ce modèle à temps partiel nous est précieux, car les collègues se reposent et/ou s’engagent dans d’autres activités professionnelles ou éducatives, nous apportant ainsi de nouvelles compétences et une stimulation créative.

Votre équipe est composée de quel type d’employés ?

Il s’agit d’un mix entre des collaborateurs engagés comme employés et de freelances. Parmi les freelances, certains sont des « habitués » ; nous faisons régulièrement appel à leurs services pour leurs compétences spécifiques. Par exemple : des illustrateurs, des photographes, des rédacteurs et des stratégistes. Certains employés ont aussi choisi de devenir des freelances parce qu’ils voulaient travailler de manière indépendante, et c’était un moyen pour moi de retenir leurs compétences tout en leur octroyant cette liberté souhaitée. Leur contribution est très appréciée, ils apportent des idées et des perspectives viennent d’autres projets externes, ce qui incite chacun à donner le meilleur de lui-même.

Quels sont les avantages de l’utilisation d’une société de portage salarial pour votre entreprise ?

Personnellement, je n’avais jamais entendu parler du portage salarial comme modèle d’emploi ! En fait, je l’ai découvert lorsque Gina Empson a mandaté mon agence pour redévelopper le branding de l’entreprise ! Le mandat a été confié à un employé à temps complet qui avait envisagé de prendre son envol en tant qu’indépendant, mais qui hésitait. Toute personne allergique à l’administration officielle, aux taxes et aux obligations légales sera réticente à l’idée de faire le grand saut et de devenir freelancer. Une entreprise telle que The Business Harbour (TBH) donne au freelancer la tranquillité d’esprit nécessaire pour développer sa carrière indépendante, par plusieurs mandats de petite ou moyenne taille, par exemple lors de la phase de transition. Pour nous, en tant que recruteur, le processus est simple : nous avons un contrat avec TBH, qui paie ensuite le freelancer et s’occupe de toutes les démarches administratives pour lui. TBH m’a aidée à retenir des travailleurs qualifiés que j’aurais peut-être perdus à long terme.

Les conseils de Lisa pour employer des freelancers avec succès

Je pense que le point primordial est d’intégrer totalement les freelancers. Par exemple, ils participent aux briefings hebdomadaires de l’équipe, aux sessions de brainstorming et aux présentations finales au client, et nous célébrons toujours les succès ensemble. Nous utilisons également un groupe WhatsApp pour partager tout ce qui concerne le travail et l’actualité sociale. Je m’assure que certains de nos freelancers obtiennent tout au long de l’année des projets de notre part pour que l’agence ait des chances d’être prioritaire au moment de leurs choix. Tout secteur qui requiert des compétences spécifiques, pour prendre en charge des projets uniques et apporter une valeur ajoutée à une équipe existante, devrait envisager d’engager des freelancers. Faire appel à une société comme The Business Harbour est une solution gagnante à la fois pour l’employé et pour la société qui l’embauche.

Parenti Design

Interview effectuée par Antonina Marenco

Contact The Business Harbour: info@thebusinessharbour.ch ou +41 22 908 02 45